entetepage

Isère

Département de l'Isère (38) / très proche banlieue de Grenoble.  Domaine du mas du BRUCHET

Département de l'Isère (38) / très proche banlieue de Grenoble.
Toute petite exploitation familiale de deux hectares. L’intérêt majeur étant, dans le cas présent, la volonté sans faille de conserver ce patrimoine viticole dans une famille dont la vigne n'est pas du tout la profession. Tout le mérite en revient à Anne-Marie et Michael qui contribuent, avec toute leur passion, à nous régaler de l'unique cépage produit sur cette petite surface.
Une prouesse très attachante !

 

 

 

Blanc  /  monocépage « Verdesse Blanche »

La verdesse est un des plus ancien cépage de la région grenobloise. Cette vigne est accrochée dans les cailloux calcaires en contrebas du Fort du Monteynard.
C’est donc complètement « sur le silex » que nous apparaîtrait notre verdesse si elle ne faisait pas un court séjour dans des fûts de chêne renouvelés fréquemment.
Le résultat est riche, juste équilibre entre bois et pierre. Compagnon idéal de l’apéritif ou du début de repas, dans tous les cas la certitude d’avoir accès à une rareté purement locale.

 

separation

 

Département de l'Isère (38) / limite Isère et Savoie  Domaine GIACHINO Frères

Département de l'Isère (38) / limite Isère et Savoie
Les deux frères ont su mettre en valeur un petit terroir, accroché aux flancs de la Chartreuse, aux portes de la Savoie. Pour asseoir leurs efforts, ils ont décidé de labelliser leur production, afin d'être au plus près du "bien fait". Cette belle démarche est d'autant plus méritante qu'ils ont fait le choix (est-ce vraiment un choix???) de faire revivre des cépages endémiques de cette rive droite de l'Isère. Enfin, le plus réjouissant de tout, est que la jeune génération vient de commencer à intégrer le projet. Il semble fort probable qu'il faille compter sur ce domaine quant au renouveau de vins de l'Isère.


 

 

 
Blanc / « Monfarina »

Assemblage des trois des cépages les plus authentiques de la région: Verdesse Blanche, Mondeuse Blanche et Jacquère. Ce produit absolument authentique, d’aspect plutôt sec trouve son issu dans des notes très légèrement sur le fruit. Outre son label « Nature et Progrès », il est merveilleux témoin de notre patrimoine viticole.

Pétillant blanc / « Don Giachino »

Brut blanc  sur base de Jacquère non dosée. Très belle réussite que ce pétillant brut, ses bulles sont fines mais juste assez puissantes pour faire la fête. En fait, il est le fruit du travail de passionnés qui ont su créer un vin merveilleux, conciliant la puissance du brut et la délicatesse des notes du fruit.

Rouge / « Ma Douce »

Remarquable assemblage, ici également, des trois cépages les plus anciens de la région:
le Persan, la Mondeuse Noire et la Douce Noire.
Chacun apportant sa typicité, de la puissance à la délicatesse, de la longueur en bouche à la finalité de violette. Les quantités produites sont tellement confidentielles qu’il faut se battre pour en avoir. De ce fait, le millésime en présence n’est que du 2015, alors que c’est un vin qui mérite vraiment d’attendre un peu. Si l’on est impatient, il sera préférable d’ouvrir la bouteille quelques heures avant de le déguster. Quoiqu’il arrive, maintenant ou dans quelques années, « Ma Douce » est très certainement l’un des plus grands rouges de la cave. Une valeur sûre ! (dans tous les sens du terme)

Rouge / « Frères Giac »

Très bel assemblage de Mondeuse Noire, de Gamay et d’Etraire de la Dhuï. Ce vin, tout en étant le rouge d’entrée de gamme du domaine, sait nous restituer toute l’authenticité de ses cépages. Le gamay est connu, la mondeuse noire un peu moins, mais quant à l’Etraire de la Dhuï on trouve ici un véritable morceau du patrimoine viticole isérois. Relativement rare, il commence à nouveau à faire parler de lui tant les jeunes vignerons, en soif de véracité, s’acharnent à vouloir le faire revivre. Le résultat est rond et puissant, et sans arriver à la subtilité de « Ma Douce » voici un grand vin!

Rouge / « Persan »

Notre « trio Giachino » nous propose enfin son monocépage de Persan! Planté sur de petites surfaces et demandant beaucoup de soins, leur Persan arrive enfin en quantité suffisante pour être diffusé. Pour preuve, dans un des derniers numéros de RVF (la revue du vin de France), leur Persan 2016 apparaît dans les premiers avec une note de 17/20. Qu’en dire, en essayant d’être objectif? Car n’oublions pas que pour notre région, le Persan est LE cépage de rouge historique de nos moyennes montagnes. Pour celui-ci, on aborde le merveilleux paradoxe de la puissance et de l’élégance. Une rondeur attachante, une longueur de bouche interminable…donc un attachement absolu! Voici un immense morceau de notre patrimoine viticole. 

Blanc / « Prieuré Saint Christophe Blanc »

Le domaine Giachino vient de s’étendre avec l’acquisition du Domaine du Prieuré St Christophe, situé à quelques encablures de chez eux. Ce petit domaine fut l’oeuvre du talentueux Michel Grisard qui en avait fait le fleuron du vignoble savoyard haut de gamme. Nul doute que nos trois compères sauront perpétuer le remarquable travail accompli. Nous venons donc de référencer cette AOC Roussette de Savoie sur un cépage 100% Altesse. On pourrait le qualifier de blanc sec tendre. En effet, les qualités exceptionnelles de cette production ont abouti sur un produit tout en retenues quant à son taux d’alcool mais qui de fait, garde de façon délicate une infime petite note de douceur. Une très belle roussette, de grande envergure, mais qui se place dans un budget haut de gamme: le prix de l’excellence !!!

separation

 

Département de l'Isère (38) / Région du pays voironnais  Domaine Sébastien BENARD

Département de l'Isère (38) / Région du pays voironnais
Sébastien sera allé jusqu'au bout de son rêve !!! Il souhaitait s'installer en moyenne montagne afin que sa compagne puisse s'occuper de ses ruches et que lui puisse redonner vie à des petits vignobles locaux. Voilà bientôt six ans qu'il entretient, plante, et sauve quelques parcelles sur ces communes qui jouxtent Voiron. Il s'est surtout attaché à réhabiliter des cépages autochtones quant à ses plantations jeunes, et a su conserver les parcelles exploitables même si les cépages en place ne sont pas forcément locaux. A l'heure d'aujourd'hui il se trouve à la tête d'environ quatre hectares dont il peut être très fier !
Grâce à son opiniâtreté, voilà un jeune vigneron qui va servir la cause du renouveau des vins isérois.

 

 

 

Rouge / « Alpins »

Comme expliqué ci-dessus Sébastien produit ses premiers vins avec « les moyens du bord ». Son rouge se compose principalement de Gamay, puis de Mondeuse Noire, de Pinot et de Persan. Avant de pouvoir s’appuyer sur les cépages autochtones qu’il affectionne, il nous présente ici un vin plutôt dans la légèreté du Gamay et très peu alcoolisé. La Mondeuse Noire nous sert fort peu de son poivre, le Persan fort peu de sa puissance et son Pinot, par contre lui, nous diffuse tout son fruit. Le résultat est tout à fait surprenant, on tombe sur une longueur en bouche toute en finesse et complètement sur le fruit.

Blanc / « Métisse »

Quant au blanc, on retrouve les mêmes contraints matérielles que pour le rouge. C’est à dire que les cépages employés sont ceux dont il dispose pour l’instant en attendant de découvrir sa propre version de nos cépages autochtones, en autre sa Verdesse Blanche. Donc pour l’instant nous trouvons du Chardonnay, du Viognier, de l’Aligoté et de la Jacquère. Le résultat obtenu est des plus surprenant : le Viognier apporte tout son fruit, le Chardonnay sa sagesse et la Jacquère son petit côté « vert ». Voilà un vin délicat et fort plaisant ! 

 

Ce qu’il faut retenir de cette belle aventure. Sébastien a mis tout son cœur à ce projet, à priori fou, qui était de réintroduire du vin dans le pays voironnais. C’est fort audacieux et courageux, mais pourtant tellement évident. Tous ces coteaux de Moirans et de Saint Cassien étaient couverts de vignes autrefois. En dépassant complètement cette mode de la consommation de proximité, il réussit une véritable démarche d’authenticité. Et le plus fou de toute cette aventure est qu’il a réussi à nous produire des vins excessivement attachants. 

 

 

separation